Tag Archives: Brassband

« Lucky Chops », quand les cuivres deviennent braises.

Je soupire … Ça fait un bon quart d’heure que je me sens impuissant, coincé sur le siège passager d’une voiture qui feint admirablement bien l’immobilisme. Je me sens étriqué. Le plan de travail fraîchement découpé posé sur la plage arrière m’empêche d’abaisser mon siège. Quelle que soit l’orientation de mes fesses dans le creux du fauteuil, l’inconfort me frappe le dos. Le temps passera plus vite en musique. Je dégaine mon jack et d’un mouvement vif je suis branché au panneau de bord de la Peugeot. Mon index effleure l’écran de mon téléphone et se pose sur un nom : Lucky Chops.

Je ferme les yeux. Les premières notes sont cuivrées, le plastique des portières se met à vibrer. Mes épaules suivent le battement des caisses. Mon esprit peint des éclaboussures d’un orange piquant et intense. Un jaune saturé et éclatant vient s’y ajouter. Ma tête se met à saliver comme le ferait ma bouche devant un plateau de poivrons grillés. Une superposition d’émincés rouge et orange à la texture croquante recouverte d’une pincée Espelette. J’ouvre les yeux, les bouchons se sont ouverts, les voitures sont devenues orchestre.

Le volume est presque assourdissant. Les vrombissements motorisés viennent élargir  les graves.  Les cris stridents des japonaises débridées accompagnent les élancées lyriques d’un trompettiste fou. Les pots d’échappement des poids lourds soufflent la même profondeur que celle du saxophone. Plus fort, j’entends les klaxons qui se font l’écho des cymbales.

Entre compositions originales et reprises, cet orchestre automobile me transporte d’une scénographie à l’autre. Je me vois transporté dans une course effrénée où le trafic se mue en une fusée inarrêtable aux géométries kaléidoscopiques, puis me retrouve au cœur d’une célébration exubérante où me voilà encore devant un ballet parfumé de nostalgie heureuse où les voitures, harmonieuses ne cesse de s’entrecroiser sans jamais se heurter.

J’aime profondément ce registre musical qui a déjà su me faire pleurer de bonheur dans la folie d’un concert. Lucky Chops y mérite définitivement sa place. Le sourire est à mes lèvres, ma joie est à son comble.

« Secret Sidewalk », quand on met l’oreille au télescope.

Secret-sidewalk

Alors que fier à mes habitudes, je naviguais en quête d’un trésor dans les tréfonds de Bandcamp, mes oreilles se mirent subitement à me titiller. Comme au bruit d’un compteur Geiger mon attention se braqua sur cet objet non-identifié. Seconde après seconde je prends conscience que c’est une merveille tout droit tombée des astres qui embrase mon corps. Une pierre cosmique comme irréelle.

Ce single répondant au nom de Cholo Curls  sorti en juillet 2014 est né d’un quintet originaire de la région de San Francisco.  Une batterie, un saxo et une suite de claviers  électroniques en tous genres forment leur équipement. La composition singulière de ce brassband, qui n’en porte pas vraiment la combinaison, est à l’image de leur musique : hybride, transformiste, créatrice.

Plusieurs galaxies se sont rencontrées dans ces trois pistes et de ce puissant maelstrom émerge une foule de panoramas plus surprenants les uns que les autres. Pendant que les trajectoires erratiques d’un free-Jazz font la course à une gazeuse électronique au spectre non-chromatique nous assistons, nous auditeurs, à un voyage ponctué par les exclamations de notre quintet de cosmonautes. Propulsés par une batterie infaillible, nous allons, contemplons les irruptions solaires d’une géante rouge saxophoniste. Un peu plus tard nous nous glissons avec agilité dans le fourmillement électronique d’un champ d’astéroïdes. Mais toujours au fil de notre épopée nous percevons quelque chose  d’organique, de bio-morphe, comme si la vie et le plaisir étaient là, quelque part, dans la variété de ces paysages sidéraux.

J’espère que ce single (dont la troisième piste n’est accessible qu’à l’achat), vous procurera le voyage que je vous promets.  Attention toutefois car à mon grand malheur maintenant onze mois que nous sommes sans nouvelles de nos spationautes.

Copyright © 2017. Powered by WordPress & Romangie Theme.