Monthly Archives: avril, 2016

« Salami Rose », ou la douceur d’un bain de lait à nos oreilles.

salami-rose

J’ai fait un cauchemar, je suis allé dehors. J’étais malade et il pleuvait. Fatigué par cette invisible pression autour de mon crâne, je n’ai su trouver l’enthousiasme qui me caractérise habituellement. Incapable d’éclaircir les couleurs ternes du quotidien mon seul recours fut de me calfeutrer dans mon lit et d’en appeler au Salami Rose.

Blague à part, on parle aujourd’hui du premier album de Salami Rose Joe Louis répondant au nom de Son Of a Sauce et derrière ce nom en apparence piquant se cache une perle nacrée au creux d’un écrin molletonné. Issues de l’imaginaire d’une âme féminine au caractère sûrement singulier ces 26 pistes sorties en mars dernier sont un plaisir à écouter. Les morceaux sont relativement courts et rappellent des comptines qui se succèdent et bien qu’elles ne racontent pas la même histoire leur essence est faite d’une commune naïveté. Nous serions dès lors cet enfant qui ne cesse de vouloir écouter avec engouement une histoire en plus et encore une autre après celle-là.

C’est avant tout une voix rassurante et apaisante qui guide cet album. On nous chuchote à l’oreille à la façon dont on rassure un enfant au réveil d’un cauchemar. Synthés et cordes jouent le rôle d’un fredonnement musical créant ainsi un Album parsemé de joyeuses mélodies à la durée éphémère, et je me fais un plaisir de courir derrière celles-ci comme si elles étaient des papillons colorés. L’ensemble est soutenu par une drum-machine aux sonorités pastel. Toutes les percussions résonnent en douceur et tentent de s’immiscer dans notre rêverie avec la plus grande précaution afin de ne pas risquer de nous réveiller. Le principal reproche à signaler tient au manque de finition de cet album. À l’image d’un carnet de croquis les pistes s’arrêtent parfois de façon brutale et l’enchaînement des pistes en prend un coup.

Je voyage sur un radeau de couettes et d’oreillers. Les yeux fermés je me laisse glisser le long d’une rivière de coton guidé au simple rythme des bruissement de tissus libérant au passage cette senteur rassurante des draps propres, tout juste chauds.

Copyright © 2017. Powered by WordPress & Romangie Theme.