Erreur de la base de données WordPress : [Got error 28 from storage engine]
SHOW FULL COLUMNS FROM `wp_options`

Erreur de la base de données WordPress : [Got error 28 from storage engine]
SHOW FULL COLUMNS FROM `wp_options`

Erreur de la base de données WordPress : [Got error 28 from storage engine]
SHOW FULL COLUMNS FROM `wp_options`

Erreur de la base de données WordPress : [Got error 28 from storage engine]
SHOW FULL COLUMNS FROM `wp_options`

Erreur de la base de données WordPress : [Got error 28 from storage engine]
SHOW FULL COLUMNS FROM `wp_options`

Erreur de la base de données WordPress : [Got error 28 from storage engine]
SHOW FULL COLUMNS FROM `wp_options`

décembre | 2015 | Lorpheric.com

Monthly Archives: décembre, 2015

« Bo En », pour une atmosphère printanière dans un climat d’hiver.

Bo-en

Commencer cette chronique par un mot d’esprit autour de celui de noël est un objectif ardu que je n’atteindrai pas entièrement. Mon but n’est pas de vous servir un album « spécial noël » mais plutôt de saisir une occasion. A mon sens la période des fêtes a cela de particulier qu’elle nous plonge tous et toutes dans un état un tantinet régressif tout à fait agréable. Cette joie de vivre enfantine que l’on trouve communément emballée sous le sapin je vous en propose un extrait auditif.

Pale Machine est une histoire d’émotions. Des émotions joyeuses mais complexes, aux couleurs pastel et au goût sucré. C’est un peu comme si un enfant aux joues remplies de confiseries avec un visage traversé par un grand sourire nous racontait son histoire favorite. J’oublie le monde qui m’entoure. L’hiver laisse place à une course pieds nus dans l’herbe verte. Je m’allonge et plonge avec douceur dans mes songes. Je me réveille adulte porté par une excitation simple et pure telle celle d’un enfant qui se réveille un jour de kermesse.

Pale Machine est une création de l’artiste Britannique Bo En. C’est un album qui peut mettre du temps à se faire aimer. Sa forme et ses sonorités sont singulières mais exhument toujours joie et naïveté. L’ensemble pop cerclé de textes anglo-nippons permet de créer dépaysement et surprise. Mais au bout de quelque temps on s’y sent comme chez soi. Un chez-soi qui ressemblerait étrangement à du « Animal Crossing ». Cet album est également d’une richesse  sonore  marquée  aux  orchestrations  progressives. Bo En nous guide d’un sentiment à l’autre ; d’une retrouvaille pleine de bonheur entre deux amoureux à celle d’un père avec son fils.

Vous comprendrez sans l’ombre d’un doute que j’aime cet album et son coté « un tantinet régressif ». Je ne peux qu’espérer que vous aussi vous partagerez cette joie de vivre ; ce plaisir non-coupable.

Ps: pour les curieux le label sur lequel est sorti Pale MachineMaltine records.

Bonnes fêtes !!

Copyright © 2017. Powered by WordPress & Romangie Theme.