Monthly Archives: septembre, 2015

« Je suis Swindle et je représente la paix »: Quand un album fait du bien.

swindle

Il est enfin sorti! L’impatience était grande, et c’est mon plaisir que de vous faire partager cette nouveauté. Swindle est pour moi un de ces coups de cœurs qui vous donnent la chair de poule dès la première écoute. Découvert sur Brownswood Record avec walter’s call il y a maintenant quelque temps, Swindle sort aujourd’hui même sa dernière production et elle est savoureuse !

Originaire de Londres, Swindle est un dj multi-instrumentaliste, dont la griffe est un mélange puissant de rythmiques electro et d’accompagnements jazzy. Cet album est un projet qui est né au sein des tournées de l’artiste. On y voyage de ville en ville, d’un continent à l’autre, en explorant influences musicales et instrumentales. Chaque piste possède sa propre identité, parfois vraiment déroutante mais toujours singulière. Les rythmiques changent, les orchestrations s’adaptent, les Cuts nous surprennent, et cependant tout s’enchaîne avec une fluidité déconcertante.

Cet album m’est tout simplement jouissif. D’une part, le son est BON. La production est d’une qualité irréprochable, et il est plaisant de se laisser enrober par un son clair, précis, presque rond en bouche. D’autre part je ressens un plaisir et un enthousiasme énorme dans ces quelques titres. Je me sens identique devant le générique de Totoro, c’est à dire débordant d’ « happiness » et d’énergie.

J’exhorte à écouter Swindle. Peace, Love & Music c‘est un peu comme ces chocolats pralinés de noël qui laissent des morceaux de sucre pétillant sur la langue; bon, surprenant, et on en veut encore.

« We Are Castor », quand on ne s’attend pas à ce que ces bêtes là soient COOL.

0002720300_100

N’ayant pas d’affinité particulière avec les castors, je peux vous assurer de ma surprise en écoutant cet album. Encore déniché par cette magnifique plateforme répondant au nom de Bandcamp, We Are Castor est une agréable surprise, aux sonorités « éclectiques ».
Ce groupe norvégien, a signé son premier album « Bon Voyage » sur le Le Netlabel SectionZ en février 2014. C’est aujourd’hui sur ce Début Album que nous nous attardons.

La musique produite par cette formation de 5 ou 6 musiciens, peut difficilement être classée dans un ou deux genres « type ». Ce qui fait la singularité de cet album, sa qualité mais aussi parfois son principal défaut c’est le grand nombre d’influences et de styles qui se côtoient au sein de ses 17 pistes. On rencontre des lignes de basse grasses et saturées, des guitares criardes, du violoncelle, du piano, des vibrations de Dub-step… Cet éclectisme apporte une grande fraîcheur à l’album. Et bien que les saveurs soient très diverses, une tonalité électro reste dominante et permet d’agencer l’ensemble. Certaines Tracks, (Kodo, Colossi, devil don’t Dance) sont de véritables perles et concentrent une énergie agréable à entendre.

Mon regret est que l’album s’étend trop. J’assume avoir une tendance à préférer les albums d’une douzaines de piste, mais ici il ne s’agit pas que de cela. J’ai le sentiment que les moments de grâce se perdent dans l’ensemble. Les pistes sont complexes grâce à la richesse, et aux contrastes qu’elles renferment mais à l’écoute on peine à les différencier les unes des autres.

Cet album reste néanmoins un premier essai réussi. We Are Castor est un groupe à suivre, et réserve sans nul doute d’autres créations atypiques.

Copyright © 2017. Powered by WordPress & Romangie Theme.