Monthly Archives: juillet, 2015

« sales » ou comment se rattraper si vous avez raté celles d’été

sales

J’ai gardé ce petit bijou sous le coude depuis un petit moment, le temps est venu de le sortir de l’écrin.

Sales est un duo. Originaires d’Orlando, ce n’est qu’après avoir distillé leurs productions une par une sur bandcamp qu’ils en ont fait un EP. La Simplicité est ce qui fait toute la magie de ces six pistes. Construites autour du trio chant, guitare et drum-machine, on se sent rapidement touché par leurs douces mélodies.
Pour être honnête, et après une réécoute de l’EP ayant pour finalité l’écriture de cette chronique, Sales ferait une bande son parfaite pour 500 days of summer. On y sent un amour naïf et gai ne vivant que pour le moment présent. Un ressenti qui provient sans nul doute de la façon dont le duo orchestre leurs travaux. La batterie est lancinante, la voix langoureuse et les cordes sonnent une certaine joie de vivre.

À consommer sans modération, de préférence avec chaise longue, boisson et coucher de soleil.

 

*Sales sera en concert le 12 octobre 2015 à la mécanique ondulatoire à Paris.

« les passagers », ou l’accent à la sensualité débordante

0002720300_100

Trouvé au détour d’un passage sur la page bandcamp du label la souterraine, la douce voix aux tonalités québecoises de Andreanne Muzzo s’est immédiatement enroulée autour de mon oreille.

Originaire de Montréal le groupe s’est formé autour d’une chanteuse et d’un guitariste. Sorti en mai 2014 l’EP le ciel est noir est une superbe production. Les textes, d’une poésie imagée et sensible, sont délicieusement accompagnés. Le synthé volontairement vintage se couple avec des cordes claires et précises, la batterie enfin soutient le tout avec énergie et engouement. L’ensemble rappelle la mélodie d’une rivière courant dans le cœur d’une forêt immaculée. Singulière expression de pureté dans un monde grouillant de vie, entre lumière et pénombre. Une belle vitalité ressort de cet EP. Une production indie/rock aux airs de la femme qui vaut la peine d’être savourée, à la façon d’une belle pomme acidulée.

* pour les curieux, un lien vers La Souterraine

« Piment Brut », ou la découverte espagnole du jour.

crudo, bandrolle

C’est sur Bandcamp avec l’aide d’une certaine sérendipité que je suis tombé sur ce visuel. Intrigué, les premières secondes d’écoute ont suffi à retenir mon attention.

À vrai dire je sais peu de choses de « Crudo pimento », et dans la mesure où l’espagnol est loin d’être une langue que je puisse comprendre je n’ai pas été en mesure de glaner beaucoup d’infos. Originaire de la région de Murcie, cet LP (daté de 2013), le premier du groupe ( en tout cas sur bandcamp) distille un son Rock/folk diablement agréable. Les textes mêlant espagnol et Anglais sont portés par une foule de sonorités crasseuses et libératrices comme une américaine sortie d’un vieux garage qu’on emmène dans le désert le temps d’une balade.

Cet album mérite un petit détour. Il rappelle l’atmosphère d’un vieux western spaghetti  trouvé par hasard en zappant le long d’une nuit sans sommeil.

 

 

Copyright © 2017. Powered by WordPress & Romangie Theme.